10 façons de dire non au Manager

Quelle chose parfois difficile de devoir dire non au manager.

Pourtant il faut s’y coller, apprendre à dire non, n’est pas facile, mais il faut le faire !

N’oubliez pas, vous avez le droit de dire NON !

Selon le manager, la situation peut paraitre plus ou moins complexe, alors nous allons vous donner quelques pistes

Voici 10 façons de dire non au manager 

#1 Le manager cool 

C’est le cas le plus simple, c’est un manager sympa, proche de ses équipes et très souvent à l’écoute.

Le plus simple c’est d’être franc, dites tout simplement : “non”.

N’ayez pas peur de le “vexer” en refusant d’accomplir sa demande.

#2 Le manager tête en l’air

S’il n’est pas compliqué de dire non au manager tête en l’air, le plus difficile est qu’il s’en souviennent !

Par définition le tête en l’air, va vous écouter, mais sera dans la lune.

Vous aurez beau lui dire non, il va vous entendre, mais en l’espace de quelques heures (parfois quelques secondes 😉 ), il n’aura plus aucun souvenir de votre refus.

Alors soyez mémorable quand vous lui direz non : pourquoi ne pas lui faire une méchante grimace, on peut vous assurer qu’il s’en souviendra !

#3 Le manager autoritaire

Le cas compliqué par excellence, le manager autoritaire.

Celui-ci ne prends généralement pas le temps de vous demander votre avis, puisqu’il vous impose le sien…

Pour dire non au manager autoritaire, on vous propose deux possibilités :

A. Fuyez avant même qu’il n’ait le temps de faire quoi que ce soit (avec un peu de chance, ça tombera sur quelqu’un d’autre)

B. Fuyez dès lors que vous sentez, le coup venir !

En gros, fuyez !

#4 Le manager tyrannique 

Comme le manager autoritaire, le tyrannique, ne vous demandera pas votre avis.

Sauf que cette fois vous n’aurez aucun moyen de fuir ! Puisqu’il aura déjà tout préparé comme par exemple : des collègues complices ou encore les instruments de tortures psychologiques…

Le plus simple dans ce cas, c’est de tomber malade, rien de mieux qu’un bon rhume ou si vous êtes du genre radical, on vous propose la gastro !

#5 Le manager absent

Ça c’est le manager qui nous facilite la tâche, fréquemment absent et pas toujours disponible.

Faites comme lui, laissez simplement un post-it sur son écran d’ordi en écrivant “non, mais merci d’avoir pensé à moi”

Cela devrait lui suffire…enfin on pense

#6 Le manager perfectionniste

Ce manager, aura préparé sa demande en bonne et due forme et vous aurez du mal à lui dire non, car le perfectionniste prévoit tout (ou presque).

Mais il s’attendra surement pas à un simple et parfait : “non”

Inutile de chercher à en faire toute une montagne, il vaut mieux utiliser les techniques basiques !

#7 Le manager délégateur 

Dire non au manager délégateur c’est toute une procédure.

Dans la mesure où celui-ci aura même délégué à un collègue la démarche de vous demander d’accomplir cette fameuse tâche dont vous ne voulez pas.

Il vous suffira pour lui dire non cette fois, d’appliquer sa méthode, déléguez également votre refus à votre collègue

#8 Le manager laxiste

Le laxiste, celui qui n’a pas grand chose à faire, d’un accord ou d’un refus, est un cas très intéressant.

C’est à la fois un cas difficile mais en même temps simple : vous aurez l’impression qu’il n’a absolument rien à faire de votre refus, tout en ayant l’impression qu’il est débordé (comme ça vous culpabiliserez un max !).

Pour pouvoir lui dire non franchement, pensez à toutes ces fois où ce laxiste, a mis de côté toutes vos demandes d’augmentations ou encore les  fois où il a oublié de vous féliciter sur votre réussite, alors qu’il remerciait chaudement vos collègues : pour lui ce sera un “nooooooooon”.

#9 Le manager colérique

Le manager colérique est une espèce d’hybride entre le tyrannique, l’autoritaire et la pile électrique, on ne sait jamais quand il va “péter” mais on sait que ça va nous exploser en pleine face.

Notre meilleur conseil : prenez la fuite, traversez la frontière et ne revenez jamais !

#10 Le manager “casper”

On pourrait croire que le manager “casper” (les plus vieux connaissent), est le même que le manager absent : en faite non !

Le manager absent est comme son nom l’indique absent, mais le manager “casper”, en revanche est pourtant bien présent.

Tel Harry Potter et sa cape d’invisibilité, il vous épie vicieusement pendant que vous ne voyez rien.

Dès que vous sentez un souffle près de votre oreille ou une chute brutale de la température : hurlez “non !” et partez en courant sans regarder derrière vous !

 

 

 

Et vous comment dites vous non ?

Laisser un commentaire