Le statut des fonctionnaires : avantages et inconvénients

Les fonctionnaires sont souvent la cible de critiques et autres idées (parfois reçues).

Vous trouverez dans cet article une liste non exhaustive des avantages et des inconvénients qui font pas mal de remous depuis quelques années toujours.

Bref, qu’on les apprécies ou pas, les fonctionnaires ont un métier très…spécial

 

Avantages réels : 


1. La garantie de l’emploi à vie


C’est l’avantage le plus envié par les salariés du secteur privé.

Même si tous les fonctionnaires n’ont pas droit à cet avantage (en 2012, près de 80% des fonctionnaires bénéficiaient de cette garantie), ils sont largement majoritaires.

Cet avantage inexistant dans le secteur privé a récemment été remis en question par Emmanuel Macron (en off).

L’emploi garantie à vie, signifie clairement qu’un fonctionnaire ne peut pas être remercié par son “employeur”.

Même lors de la fermeture d’un service le fonctionnaire se verra obligatoirement reclassé : intéressant.

2. Le temps de travail effectif est moins important


Cet avantage n’est pas officiel, mais plutôt officieux…

Si le code du travail actuel, détermine le temps de travail à 35h hebdomadaire, d’après Eurostat les fonctionnaires travaillerait 37h en moyenne chaque semaines, contre 38,5h dans le privée (en 2012).

Il en ressort d’après un récent bilan commandé par Manuel Valls ( himself ! ), que cette divergence découlerait simplement de dérives des fonctionnaires, notamment en matière d’absentéisme.

3. Les arrêts maladies


Cet avantage a beaucoup fait parler de lui, le motif : l’équité.

Après avoir instauré 1 jour de carence en janvier 2012, le gouvernement décide en janvier 2014, de mettre fin à cette carence.

Même si la mesure avait permis 165 millions d’euros d’économie, les fonctionnaires ont pu récupérer cet avantage.

Ainsi dès le 1er jour d’arrêt maladie, le fonctionnaire est indemnisé par l’assurance maladie, alors que le salarié du secteur privée devra attendre 3 jours avant d’obtenir une indemnité : équitable ?


4. Les aides familiales


Les allocations familiales sont désormais versées en fonction des revenus du foyer à compter du 2e enfant.

Mais, les fonctionnaires profitent d’un avantage qui leur est propre : le “supplément familiale de traitement”.

Il est plafonné à un peu plus de 280€ pour 3 enfants à charge…quelques soient les revenus du fonctionnaire.


5. La retraite


Cet avantage bien connu, est aussi l’un des plus important.

En revanche, il n’est intéressant que pour les “agents publics titulaires”.

Pour le calcul de la pension, on prend en compte les 6 derniers mois de traitement (sous-entendu les mieux payés en fin de carrière), dans le privé ce sont les 25 meilleurs années.

Mais les choses risquent de changer, car les caisses gérant les retraites du privée (l’AGIRC et l’ARRCO), doivent encore se serrer la ceinture.

En moyenne, un retraité du public touche un peu plus de 1700€, lorsqu’un salarié du secteur privée perçoit à peine plus de 1200€.


6. Les logements


Cet avantage n’est (heureusement) pas perçu par tous les fonctionnaires.

Mais ce sont quand même plus de 125000 logements, qui sont mis à disposition de certains agents : gracieusement.



7. Les salaires sont plus élevés


Cet avantage, est également une idée reçue, mais nous y reviendrons.

Malgré un gel des salaires depuis quelques années : les salaires du public et du privée, n’ont pas évolués de la même manière.

C’est sans compter les primes dont profitent les fonctionnaires, qui contrairement aux salaires n’ont pas été gelées.

Entre 2007 et 2013, les revenus des agent de l’Etat ont augmenté de 3%, quand ceux des salariés du privée ont diminués de 1% (d’après Agnès Verdier-Molinié)

Idées reçues :


1. Les fonctionnaires sont très bien payés


Si les fonctionnaires bénéficient de primes et autres avantages cités plus haut…on ne peut pas dire qu’ils soient TRES bien payés.

Ils n’ont pas de CE par exemple, pas de 13e mois, pas de chèque cadeau en fin d’année, pas de ticket restaurant chaque mois etc…


2. Les arrêts maladies


S’ils n’ont plus de délais de carences, depuis janvier 2014, les fonctionnaires ne sont pas loties de la même manière que les salariés du secteur privée.

Ni la participation, ni les aides fournis par l’Etat ne sont équivalentes aux mutuelles d’entreprises du secteur privé.

3. Les salaires sont plus élevés


Si, les salaires sont élevés cela dépend de la catégorie de fonctionnaire, tous ne sont pas logés à la même enseigne.

Et comme dit plus haut, les fonctionnaires n’ont pas de 13e mois ou de chèques cadeaux par exemple.


5. L’entrée dans la fonction publique est facile


La plupart des emplois d’agents de la fonction public sont accessibles sur concours mais ça n’est pas le cas de tous.

Mais n’oublions pas que les concours sont accessibles en fonction du niveau d’étude.

Certains postes de la fonction publique sont d’ailleurs accessibles sans concours mais par un PACTE notamment.


6. Les fonctionnaires sont libres


Non, les fonctionnaires ne sont pas libre, ils doivent une certaine “fidélité” à leur employeur.

Ils ne peuvent, par exemple, pas créer une entreprise tout en exerçant leur fonction.

Aussi, les fonctionnaires sont soumis à un “devoir de réserve” ou à la nécessité de service…des obligations qui n’existent (presque) pas dans le privé.


7. Le fonctionnaire peut évoluer facilement

Les fonctionnaires ne peuvent pas du tout évoluer facilement.

Les carrières étant généralement longues dans la fonction publique, une évolution est un travail de longue haleine.

D’ailleurs, la conséquence d’une évolution est souvent un déménagement, alors tout les tracas et frais que cela implique.

Alors, quelle est votre avis sur la fonction publique ?

Laisser un commentaire