Un litige avec votre employeur ? Voici comment demander de l’aide

Votre employeur est l’illustration même du mot “tyran”, son autorité n’a d’égale que son manque d’empathie et de leadership ou plus simplement il pense que la loi c’est lui.

Malheureusement, parfois la réalité rattrape les clichés pré-établis dans notre société.

Si la plupart des employeurs maîtrisent avec brio l’art du management, certains passent par dessus les règles, voir même inventent leur propres lois.

Il n’est pas toujours facile de s’extirper de ce type de situation, cependant cela reste une question de santé.



1. Ne laissez pas place à la frustration

Ce n’est pas vous le problème c’est lui !

Il est important que vous ne vous remettiez pas en cause en permanence, l’employeur qui dépasse les bornes doit savoir qu’il y a des limites.

Alors laissez votre frustration au placard et gardez la tête haute.

2. Plutôt que l’opposition, tentez la discussion

La meilleure façon d’envenimer les choses est de jouer au “bélier” avec l’employeur.

Sachez qu’aucun d’entre vous n’est intouchable, et ce quelques soient vos statuts respectifs.

C’est comme avec un ado : il vaut mieux (dans un premier temps) tenter la discussion avant toute chose.

Crever l’abcès peut paraitre compliqué, mais c’est tout de même une étape importante et nécessaire, notamment si les choses s’aggravent par la suite.

3. N’ayez pas peur de perdre votre travail

Les employeurs jouent très souvent là dessus : mais attention à ce petit jeu, ils sont rarement vainqueurs.

La crainte de beaucoup est de perdre son emploi, résultat ils cèdent…mauvais choix.

Car plus vous cédez et il sera compliqué de dire “STOP” !

Il vaut mieux mettre les points sur les “i” à la première occasion, plutôt que de dire oui tous le temps et ne plus pouvoir s’en sortir par la suite.

4. Choisissez d’être déterminé plutôt que soumis…

De temps en temps, indiquez que vous ne pouvez pas être disponible à tel ou tel moment par exemple.

Il est parfois bon de ralentir la cadence pour pouvoir la stopper par la suite.

Il vaut mieux résister gentiment et fréquemment, plutôt que régulièrement tout accepter (à contre coeur).

5. Rien ne va plus, alors que vous avez tout tenté ? Faites vous aider

Les lois lui passent au dessus de la tête, il n’est pas ouvert à la discussion, pire encore il veut que vous lui obéissiez au doigt et à l’oeil ?

Ne laissez surtout pas la situation perdurer, faites vous aider.

Représentants du personnel, représentants syndical ou plus officiellement inspecteur du travail : il y a une palette incroyable d’organismes et de possibilités de se faire aider.

Vous pouvez aussi en parler à vos proches, il se peut que certains aient vécus une situation similaire. 

En réalité, la résolution d’un litige ou d’une situation difficile se fait en amont, mais passé cette étape, le dialogue reste un excellent remède !

L’employeur doit prendre conscience que des limites existent, mais le salarié doit aussi éviter de se laisser marcher sur les pieds.

D’ailleurs, petit conseil supplémentaire : éteignez votre téléphone portable après le travail et coupez votre boite mail professionnelle également : après l’heure, ce n’est plus l’heure !

Laisser un commentaire